Hannes D'haese - Foto: © Henk van Cauwenbergh
Foto: © Henk van Cauwenbergh

L'artiste Hannes D'haese

Hannes D’Haese est le contraire de l’artiste conventionnel formé à l’école. D’Haese a commencé la peinture quand il est entré en contact avec l’art et les couleurs de l’Hollandais Karel Appel. Tout comme ce célèbre  artiste de Cobra qui prétendait qu’il “jetait seulement un peu de peinture sur une toile”, D’Haese déclare qu’il n’a jamais vu l’intérieur d’une académie d’art; en disant cela il souligne qu’on ne devient pas artiste par l’apprentissage, mais que le talent artistique est quelque chose d’inné. Il donne la priorité à ses images de rêve puisqu’ il estime que les techniques et la scolarisation ont des effets trop réduits.


On pourrait dire que cette attitude est provocante, mais finalement c’est  l’amour qui l’emporte chez lui. Pour lui l’amour est source de milliers d’idées.  Un jour l’amour l’a ruiné sur le plan financier; c’est à cause de l’amour qu’il est devenu pécheur, mais bien un pécheur fervent, plein d’émotions et de passion. Selon sa déclaration à lui, sa mission est de bénir le monde, jusqu’à le  bombarder de ses couleurs. Son style est décrit comme appartenant à l’expressionisme abstrait, inclinant vers le ‘action painting’.


Aujourd’hui cet artiste âgé de quarante-cinq ans expire la persévérance de son père, un médecin qui voulait vaincre la mort, le talent de sa mère Begga D’Haese et de ses oncles Reinhoud (groupe de CoBrA) et Roel D’Haese (le plus grand artiste plasticien surréaliste de la Belgique).


Au niveau mental Hannes se situe proche de Simon Vinkenoog (un écrivain hollandais célèbre) qui est récemment  décédé, pas tellement pour sa poésie et ses paroles, mais plutôt pour son désir de communication: ce désir infini, rallumé  par un désir énorme d’atteindre l’inaccessible, et qui  s’éclaterait peut-être tout de suite si jamais cet inaccessible était atteint.


Hannes D’Haese veut sauver le monde à tout prix.  L’art n’est-il pas capable de sauver le monde, plutôt que la religion? Il est très préoccupé par cette question. En tant qu’enfant de son époque Hannes D’Haese a l’intention de  vaincre le monde. Etant donné que les églises sont vides, le monde a désespérément besoin d’une solidarité sincère. Avec son amour, sa passion et ses couleurs, avec ses peintures et ses coffres créatifs Hannes veut devenir prêtre de l’art dans un nouveau temple d’art social  de ce vaste monde.


Marche-t-il sur les traces artistiques de Reinhoud D’Haese et de Karel Appel (expressionisme abstrait) ou a-t-il réinventé l’amour et la couleur dans une nouvelle forme artistique? Une chose est sûre; son art témoigne d’ émotions, de passions, de chagrin et de bonheur. Son art est un spectacle infini auquel chaque spectateur assiste, que cela lui plaise ou non.  

Deze website is een creatie van PixelMedia - www.pixelmedia.be

PixelMedia Multimedia Productions- www.pixelmedia.be